Fragments

2020, Jardins Albert-Kahn. Boulogne-Billancourt, France

Dans mon esprit, le jardin n’est pas clos : il est ouvert sur le monde.
Ce jardin est la synthèse des voyages effectués par les aventuriers qui ont parcouru le monde pour Albert Kahn;
il témoigne de la richesse des espèces végétales et de cultures différentes, qui s’entremêlent et dialoguent ensemble. Durant quatre saisons, je vais prendre le temps de flâner et d’observer en détail le jardin d’Albert Kahn et de suivre son adage quand il écrivait «Je ne vous demande qu’une chose, c’est d’avoir les yeux grands ouverts. »
De mes promenades, je rapporterai des « fragments » de cette nature particulière, dans mon studio et proposerai des constructions végétales.

Ma démarche est de témoigner de la diversité, de la beauté et du caractère polymorphe des éléments, même les plus anodins, qui composent ce jardin, de cette vie parallèle dans le jardin, du travail de la nature, des oiseaux, sans l’aide des jardiniers.
C’est aussi une réflexionsur l’interprétation, depuis longtemps, du regard des photographes sur la nature, tels que Robert Mapplethorpe ou encore Charles Jones.À titre personnel, c’est également un remerciement que je fais à la beauté et à la bonté de cette nature. Robert Mapplethorpe ou encore Charles Jones.

Projet en cours de réalisation en coordination avec la direction du Musée Départemental Albert Kahn
et des équipes du Jardin Albert Kahn à Boulogne (92).